Les principes du traitement de l'HTAP
Comment le médecin détermine-t-il le traitement adapté ?

Le médecin cherchera à prescrire le traitement le mieux adapté au malade en tenant compte :
  • de la sévérité de l'HTAP,
  • de la difficulté respiratoire (dyspnée),
  • des contre-indications éventuelles des différents traitements possibles,
En fonction de chaque cas, le médecin prescrira un ou plusieurs traitements.
 
Le médecin évalue toujours les bénéfices du traitement par rapport aux risques de sorte à limiter au maximum les effets indésirables. 
Il est donc nécessaire de suivre les recommandations de son médecin (respecter les doses et le nombre de prises) et il ne faut jamais arrêter brutalement sans avis médical, au risque d'une aggravation brutale et potentiellement durable de la maladie.
 
Pour donner à chaque patient le traitement qui convient le mieux à sa forme d’HTAP, le médecin se réfère à des recommandations internationales qui s’appuient sur la classification NYHA (New York Heart Association) et qui permettent d’ajuster la complexité et les contraintes des traitements au niveau de gravité de la maladie.
 
Il existe actuellement des médicaments approuvés pour les classes 2, 3 et 4, qui peuvent être combinés entre eux pour plus d’efficacité. Cette prise en charge « sur mesure » nécessite un suivi médical très régulier afin de contrôler les évolutions de l’HTAP.

Dernière mise à jour: 15 mars 2010

Les principes du traitement de l'HTAP

Les traitements de l'HTAP sévère

LA VOIE DES  PROSTACYCLINES

LA VOIE DE L’ENDOTHÉLINE 

LA VOIE DU NO (inhibiteurs des phosphodiestérases 5) 

LES TRAITEMENTS CHIRURGICAUX

Automédication

siège social : 5, rue du Lac Léman 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE - SIRET 431 367 309 00066 - APE 9499Z
Agrément national par arrêté du 26 octobre 2007 pour la représentation des usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique