LA VOIE DU NO (inhibiteurs des phosphodiestérases 5) 
Le point sur l’Adempas (riociguat) : 

L’Adempas est un médicament développé par le laboratoire Bayer
Le riociguat est un stimulateur direct de la guanylate cyclase soluble (sGC), enzyme présente dans le système cardiopulmonaire et récepteur du monoxyde d'azote (NO).
Adempas est indiqué chez les patients adultes en classe fonctionnelle OMS II à III présentant :
·       une HTP-TEC inopérable,
·       une HTP-TEC persistante ou récurrente après traitement chirurgical,
dans le but d'améliorer la capacité à l'effort
 
Posologie :
Phase d'adaptation posologique :
La dose initiale recommandée est de 1 mg trois fois par jour pendant 2 semaines en respectant un intervalle d'environ 6 à 8 heures entre chaque prise (cf Pharmacocinétique).
La dose sera ensuite augmentée de 0,5 mg trois fois par jour toutes les 2 semaines jusqu'à la dose maximale de 2,5 mg trois fois par jour, si la pression artérielle systolique est >= 95 mmHg et si le patient ne présente aucun signe ou symptôme d'hypotension. Chez certains patients présentant une HTAP, la dose de 1,5 mg trois fois par jour peut suffire pour obtenir une réponse adéquate en termes de distance parcourue au test de marche de 6 minutes (TDM6) (cf Pharmacodynamie).
En cas de diminution de la pression artérielle systolique en dessous de 95 mmHg, si le patient ne présente aucun signe ou symptôme d'hypotension, la dose sera maintenue ; si le patient présente des signes ou symptômes d'hypotension, la dose devra être réduite de 0,5 mg trois fois par jour.
Dose d'entretien :
La dose individuelle établie après la phase d'adaptation posologique sera maintenue, sauf si des signes et symptômes d'hypotension apparaissent, auquel cas elle devra être diminuée. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 7,5 mg (soit 2,5 mg 3 fois par jour). En cas d'oubli, le traitement sera poursuivi en prenant la dose suivante à l'heure habituelle. En cas d'intolérance, une réduction de la dose doit être envisagée.
Prise alimentaire :
Les comprimés peuvent être pris au cours ou en dehors des repas.
·       Insuffisance hépatique : Adempas n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child-Pugh classe C). Insuffisance rénale :
Les données sont limitées chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère
·       Chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée , le risque d'hypotension est plus élevé.
·       Tabagisme : il est fortement conseillé aux fumeurs d'arrêter de fumer en raison du risque de réponse plus faible au traitement

Mode d'administration :
Voie orale.
CONTRE-INDICATIONS
  • Traitement concomitant par les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (IPDE-5) tels que sildénafil, tadalafil).
  • Insuffisance hépatique sévère (classification de Child-Pugh classe C).
  • Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients .
  • Grossesse.
  • Pression artérielle systolique < 95 mmHg à l'initiation du traitement.

EFFETS INDESIRABLES
Tableau récapitulatif des effets indésirables :
Les effets indésirables rapportés avec Adempas sont présentés dans le tableau ci-dessous par classe de systèmes d'organes  et par fréquence. Les fréquences sont définies comme suit : très fréquent (>= 1/10), fréquent (>= 1/100, < 1/10), peu fréquent (>= 1/1000, < 1/100).
Tableau 1 : Effets indésirables rapportés avec Adempas dans les études cliniques de phase III
 
Fréquence Effets indésirables
Infections et infestations
Fréquent Gastro-entérite
Affections hématologiques et du système lymphatique
Fréquent Anémie (incluant les résultats biologiques correspondants)
Affections du système nerveux
Très fréquent Sensation vertigineuse, céphalée
Affections cardiaques
Fréquent Palpitations
Affections vasculaires
Fréquent Hypotension
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Fréquent Hémoptysie, épistaxis, congestion nasale
Peu fréquent Hémorragie pulmonaire
Affections gastro-intestinales
Très fréquent Dyspepsie, diarrhée, nausées, vomissements
Fréquent Gastrite, reflux gastro-oesophagien, dysphagie, douleurs gastro-intestinales et abdominales, constipation, distension abdominale
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Très fréquent Oedèmes périphériques
 

 Pr Jean-François Mornex

Dernière mise à jour: 11 septembre 2015

Les principes du traitement de l'HTAP

Les traitements de l'HTAP sévère

LA VOIE DES  PROSTACYCLINES

LA VOIE DE L’ENDOTHÉLINE 

LA VOIE DU NO (inhibiteurs des phosphodiestérases 5) 

LES TRAITEMENTS CHIRURGICAUX

Automédication

siège social : 5, rue du Lac Léman 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE - SIRET 431 367 309 00066 - APE 9499Z
Agrément national par arrêté du 26 octobre 2007 pour la représentation des usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique