Génétique et HTAP
Les anomalies génétiques impliquées dans la survenue de l’HTAP

La première forme familiale de la maladie a été décrite par Dresdale et al. en 1954. En 2000, deux équipes (Lane et al. & Deng et al.)  identifient la première mutation (ou anomalie génétique) sur le gène BMPR2 responsable de la maladie. Ce gène est localisé sur le chromosome 2 (Figure 5). En 2001 et 2003 l'observation du développement d'une HTAP chez les patients atteints de la maladie de Rendu-Osler (dont les gènes ALK1 et endogline étaient connus pour responsables de cette maladie), ont permis d'identifier deux nouveaux gènes de prédisposition à l'HTAP. En 2012, il a été identifié un nouveau gène de prédisposition à l'HTAP : Cavéoline-1. Des anomalies de ce gène sont très rares puisqu'elles n'ont été identifiées à l'heure actuelle que dans deux familles. Plus récemment, en 2013, l'implication d'un nouveau gêne KCNK3 a été démontré dans le développement de l'HTAP. Ainsi, plusieurs gènes impliqués dans le  développement de l'HTAP ont été identifiés. Cependant, les mutations sur le gène BMPR2 sont de loin les plus fréquentes.


Figure 5  : Caryotype humain. Le génome humain est composé de 23 paires de chromosomes. Chaque paire est composée d’un chromosome paternel et d’un chromosome maternel. Le gène BMPR2 est localisé sur le chromosome 2. Chaque être humain possède donc deux copies de ce gène (un sur chaque chromosome 2) (Les deux copies sont désignées par les flèches sur le caryotype). Une anomalie sur un de ces deux gènes va donner un risque à la personne de développer une HTAP

Fonction des gènes  de prédisposition à l'HTAP

Les gènes de prédisposition à l'HTAP interviennent dans le régulation de la croissance des cellules des artères pulmonaires. Les mutations de ce gènes peuvent entraîner une multiplication anormale des cellules des artères pulmonaires, ce qui va boucher les vaisseaux. Les personnes porteuses d'une mutation sur un de ces gênes vont être Prédisposées à faire une HTAP.

Des mutations d’un des gènes de prédisposition à l'HTAP sont trouvées chez :

-          20% des patients atteints d’HTAP idiopathique (patients n’ayant pas d’autre maladie associée pouvant causer une HTAP et pas de parent atteint d’HTAP),
-          85% des patients ayant une HTAP familiale (au moins deux personnes atteintes de la maladie dans une même famille).
 
 

Dernière mise à jour: 20 janvier 2014

Définition

Diagnostic de l'HTAP

Génétique et HTAP

HTAP associées

HyperTension Pulmonaire Thrombo - Embolique Chronique (HTP-TEC)
ou HyperTension Post - Embolique ou CTEPH

HTAP de l'enfant

siège social : 5, rue du Lac Léman 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE - SIRET 431 367 309 00066 - APE 9499Z
Agrément national par arrêté du 26 octobre 2007 pour la représentation des usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique