Génétique et HTAP
La transmission génétique de l’HTAP

Etant donné que nous avons tous nos chromosomes en double exemplaire (un chromosome hérité de notre mère, et un chromosome hérité de notre père), nous avons tous 2 gènes BMPR2, 2 gènes ALK1 et 2 gènes KCNK3... (Figure 6). 

Lors de sa conception, un enfant va récupérer, pour chaque paire de chromosomes, un des deux chromosomes de son père et un des deux chromosomes de sa mère. Ainsi, lorsqu’un parent est porteur d’une anomalie génétique sur un de ces gènes, chacun de ses enfants a un risque sur deux (soit 50% de risque) d’être porteur de l’anomalie génétique familiale. En effet, l’enfant peut récupérer du parent porteur de l’anomalie génétique soit le chromosome ayant le gène muté, soit le chromosome ayant le gène non muté (Figure 6).


Figure 6  : Transmission de l’anomalie génétique

Dans sa forme héréditaire, l’HTAP est une maladie dite :

- de transmission autosomique (peut toucher les femmes et les hommes),
- dominante, ce qui signifie qu’une seule anomalie génétique va donner un risque à la personne de développer la maladie (Figure 5). 
- de pénétrance incomplète, ce qui signifie qu’une personne peut être porteuse de l’anomalie génétique mais ne jamais développer la maladie.

En effet, et en ce qui concerne le gène BMPR2 :
- les hommes porteurs d'une anomalie génétique sur le gène BMPR2 ont un risque d'environ 14% de développer la maladie, et ont donc 86% de chance de ne jamais être atteints.
- les femmes porteuses d'une anomalie génétique sur le gène BMPR2 ont un risque d'environ 42% de développer la maladie, et ont donc 58% de chance de ne jamais être atteintes.

Le risque de développer une HTAP pour les personnes porteuses d'une mutation des gènes KCNK3, Cavéoline-1, ALK1 et Endogline n'est pas connu précisément pour le moment car ces anomalies concernent très peu de personnes.

Les descendants des personnes porteuses d'une anomalie génétique (malade ou non malade) peuvent également être porteurs de cette anomalie génétique.

Un risque génétique variable en fonction des sous-groupes d'HTAP

L'HTAP peut être due à une maladie associée (hypertension portale, HIV, cardiopathie congénitale, connectivites) mais elle peut aussi ne pas avoir de cause apparente. Le risque génétique n'est pas le même pour chaque sous-groupe d'HTAP. Le dépistage génétique est par conséquent différent selon les cas : forme familiale, idiopathique ou associée à d'autres maladies.

  • HTAP familiale :
    Dans notre centre de référence, une mutation sur un des gènes de prédisposition à l'HTAP (BMPR2, KCNK3, Cavéoline-1, ALK1, Endogline) est identifiée chez 85% des patients atteints d’une HTAP familiale. Dans 15% des cas, il n'est pas possible d'identifier d’anomalie génétique car, dans les conditions techniques actuelles, il est possible de passer à côté d'une mutation et il peut exister également d'autres gènes responsables de la maladie et qui restent à découvrir.
  • HTAP idiopathique (anciennement primitive) :
    La maladie s'est dans ce cas développée chez des personnes qui n'avaient pas de facteur de risque particulier (pas de prise d'anorexigène ni de connectivite, d’hypertension portale, de cardiopathie congénitale). Une étude effectuée par l’équipe de Bicêtre a montré que 20% des patients souffrant d'HTAP idiopathique sont porteurs d’une anomalie génétique sur un des gènes de prédisposition (BMPR2, KCNK3, Cavéoline-1, ALK1, Endogline).
    Il est important de préciser que la distinction entre les patients atteints d’HTAP familiale et les patients atteints d’HTAP idiopathique porteurs d’une mutation, est artificielle puisque qu’il s’agit dans les deux cas de la forme héréditaire de la maladie. Un patient atteint d’HTAP idiopathique avec une mutation sur le gène BMPR2, peut être le premier cas d’HTAP décrit dans une famille à risque. Les discussions récentes plaident en faveur du terme HTAP « héréditaire » pour décrire cette forme génétique de la maladie.
  • HTAP associées :
    Dans le cas d'une HTAP associée à la prise d'un médicament coupe-faim (médicaments pour maigrir) environ 10% des patients présentent une mutation du gène BMPR2.
    Dans l'ensemble de toutes les autres maladies auxquelles est associée l'HTAP (hypertension portale, HIV, cardiopathie congénitale, connectivites) il n'existe pas de mutation des gènes de prédisposition à l'HTAP identifiée à l'heure actuelle.
  • HTAP et maladie de Rendu-Osler :
    La maladie de Rendu-Osler est caractérisée par des anomalies des vaisseaux et en particulier des fistules artério-veineuses qui peuvent être pulmonaires. Il a été montré que les personnes porteuses d’une mutation sur un gène impliqué dans la maladie de Rendu-Osler (ACVRL1 ou Endogline) peuvent développer une HTAP.

Risque pour les apparentés

Lorsqu’une anomalie génétique a été identifiée chez un patient, ses apparentés peuvent être porteurs de cette même anomalie génétique. Ils ont donc un risque de développer une HTAP. Ces personnes peuvent avoir connaissance de leur statut génétique (porteur ou non porteur de la mutation familiale) en effectuant un test génétique. 

Ainsi, parmi les personnes non malades ayant un parent porteur d’une mutation sur le gène BMPR2 :
 
- les hommes porteurs d'une mutation génétique sur le gène BMPR2 ont un risque estimé de 14% de développer la maladie et 86% de chance de ne jamais la développer. Leurs descendants peuvent également être porteurs de cette anomalie génétique.
- les femmes porteuses d'une mutation génétique sur le gène BMPR2 ont un risque estimé de 42% de développer la maladie et donc 58% de chance de ne jamais la développer. Leurs descendants peuvent également être porteurs de cette anomalie génétique.
- les personnes non porteuses de la mutation n’ont pas de risque particulier vis-à-vis de la maladie, tout comme leurs enfants.

Le risque de développer une HTAP pour les personnes porteuses d'une mutation des gènes KCNK3, Cavéoline-1, ALK1 et Endogline n'est pas connu précisément pour le moment car ces anomalies concernent très peu de personnes.

 

Dernière mise à jour: 20 janvier 2014

Définition

Diagnostic de l'HTAP

Génétique et HTAP

HTAP associées

L'HYPERTENSION PULMONAIRE THROMBOEMBOLIQUE CHRONIQUE

HTAP de l'enfant

siège social : 5, rue du Lac Léman 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE - SIRET 431 367 309 00066 - APE 9499Z
Agrément national par arrêté du 26 octobre 2007 pour la représentation des usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique