HTAP associées
HTAP associée au VIH

  • L'HTAP est une manifestation rare de l'infection à VIH, indépendante du degré d'immunodépression mais aggrave considérablement le pronostic des patients séropositifs atteints. Elle peut toucher tous les groupes à risque d'infection par le VIH mais les toxicomanes sont les plus fréquemment concernés puisqu'ils représentent 40 à 60% de l'ensemble des malades.
     
  • L'HTAP est diagnostiquée en moyenne 2,5 à 3 ans après la découverte de la séropositivité mais elle peut également la révéler ce qui justifie de faire réaliser une sérologie VIH dans le bilan initial de toute HTAP d'allure idiopathique.
     
  • La présentation clinique est identique à celle de l'HTAP idiopathique et le diagnostic (cathétérisme cardiaque droit) réalisé de la même façon.
     
  • Le traitement des HTAP réfractaires malgré un traitement conventionnel optimal (limitation des efforts, anticoagulation orale, diurétiques et oxygène si nécessaire) associe généralement traitement par antirétroviraux (trithérapie) et époprosténol même si ce traitement, qui exige un matériel veineux implantable, est inutilisable chez le toxicomane non sevré et comporte un risque infectieux à prendre en compte en cas d'immunodépression.
  •  

Dernière mise à jour: 7 mars 2010

Définition

Diagnostic de l'HTAP

Génétique et HTAP

HTAP associées

L'HYPERTENSION PULMONAIRE THROMBOEMBOLIQUE CHRONIQUE

HTAP de l'enfant

siège social : 5, rue du Lac Léman 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE - SIRET 431 367 309 00066 - APE 9499Z
Agrément national par arrêté du 26 octobre 2007 pour la représentation des usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique